Se préparer

Construire son équipe

Sélectionnez des collègues, amis, voisins et/ou membres de votre famille et venez passez une magnifique journée au profit de votre santé et de votre jeunesse!

S’entrainer

La date de la 6ème édition du Défi Everest 2018 sera le 23 septembre 2018. Les pratiques des "mardis dans la côte" commenceront le 17 avril 2018 et ce tout au long de l’été.  

L'entraînement, c'est la pierre angulaire de la réussite. Chaque participant peut choisir la façon qui lui est propre de le faire. Il est conseillé de commencer lentement et d'y aller à son rythme. N'hésitez pas à demander des conseils à notre équipe en communiquant avec nous. C'est avec plaisir que nous vous ferons part de la manière la plus efficace de s'entraîner pour réaliser le Défi Everest. Souvenez-vous que chaque pas supplémentaire que vous ferez d'un exercice à l'autre vous mènera vers la réussite.

Commencer lentement

Avant de commencer votre entraînement, prenez le temps de vous réchauffer avec quelques exercices élémentaires d'étirement. Ensuite, allez-y en douceur. Marchez et courez en alternance sur de courtes périodes. Écoutez les signes de votre corps, c'est votre meilleur allié. Si vous êtes essoufflé, réduisez le rythme ou arrêtez-vous quelques minutes. Les effets de l'entraînement sont cumulatifs. Même si vous prenez un peu de repos, les bienfaits demeurent.

Bien s'hydrater

Ayez toujours avec vous une bouteille d'eau. Il est primordial de bien s'hydrater lors d'un entraînement. L'eau, c'est la vie, c'est la nourriture du corps et aussi de l'esprit. Chaque gorgée d'eau vous permettra de continuer d'avancer vers la réussite.

Des muscles inconnus

Durant et après les entraînements, vous découvrirez probablement des muscles dont vous ne soupçonniez pas l'existence et qui pourront vous faire souffrir un tantinet. C'est entièrement normal et cela fait partie du processus de remise en forme. Après quelques séances, vos muscles se durciront et ces douleurs ne deviendront que de vagues souvenirs.

Nutrition

Afin de bien répondre à vos nouvelles habitudes de remise en forme et d'entraînement, votre corps doit être nourri adéquatement. Contrairement à ce que plusieurs croient, s'entraîner le ventre vide est néfaste et prive votre corps de l'énergie nécessaire à la réussite de votre exercice.

Le carburant du corps

La nourriture, c'est le carburant de votre corps. Sans essence, votre voiture n'ira pas très loin. Le principe est le même, surtout lorsque vous désirez entreprendre un entraînement qui s'échelonnera sur une longue période durant laquelle vous solliciterez votre corps afin qu'il vous procure de l'énergie.

Les trois éléments d'une formule gagnante

Votre carburant vous sera fourni par les glucides (les sucres), qui fournissent de l'énergie très rapidement, les lipides, ou matières grasses, qui permettent de faire des réserves d'énergie, et les protéines, qui se retrouvent dans les viandes, œufs, poissons, légumineuses et autres, qui aident au développement musculaire. Comme vous le voyez, chaque élément a son rôle précis à jouer.

Attention, choisissez des aliments qui se digèrent bien et évitez ceux contenant du sucre ajouté et à teneur élevée en matières grasses. Les sucres ajoutés vous donnent une énergie immédiate, mais qui disparait rapidement et provoque alors l'effet contraire qui se traduit en une fatigue soudaine.

Prendre un repas équilibré

Prenez un bon repas trois ou quatre heures avant de vous entraîner. Le poulet, les pâtes, pains de blé entier, le poisson maigre avec légumes ou riz feront l'affaire. Une bonne soupe aux légumes sera aussi bienvenue. Avant de vous entraîner, privilégiez un yogourt ou une portion de fromage.

Refaire le plein

Après l'entraînement, il est fort à parier que votre corps aura épuisé son énergie. Il est important de refaire le plein. Il est conseillé de manger dans les 30 minutes suivant un entraînement. Un verre de lait au chocolat protéiné vous donnera satisfaction, tout comme une barre de céréale santé, des noix et/ou des fruits frais.